Kant sans kantisme

October 30, 2020
Kant sans kantisme

AZW3 created from retail EPUBA qui n'a jamais lu Gérard Lebrun, peut-on se contenterd'expliquer qu'il était un des plus grands historiens français dela philosophie ? On n'aurait certes pas tort. Et pourtant onrisquerait de ne pas faire comprendre ce qu'il a fait et le plaisirqu'on peut encore en attendre. Car Lebrun se moque de la genèse desoeuvres et fait peu de cas des doctrines. Il se méfie de ce que nosbons manuels appellent le "platonisme" ou le "kantisme", le"rationalisme" ou l'"empirisme". Avec Gérard Lebrun, une pensée estvive lorsqu'on la pousse à ses limites, quand on en retrouve lecheminement singulier, quand on entend ses questions inouïes. Qu'onlise ! Qu'on lise et on verra que le philosophe de la modernité,Kant, est toujours plus riche, passionnant, inventif, dépaysant,troublant, en somme plus "moderne", que ce que l'histoire de laphilosophie en a retenu. Il est génial dans les recoins du système,là où se posent les problèmes, au moment précis où naissent lesconcepts, quand s'invente la solution, là où s'ouvrent d'autresabîmes, d'autres recommencements. Le lecteur ne pourra manquerd'être saisi, ici, par l'extraordinaire richesse de l'informationet par l'économie qui en est faite: pas d'esbroufe, pas dedéballage, pas d'intimidation érudite. Lebrun procède parrecoupements progressifs et par intensification. Il noue une trameconceptuelle à partir de "petits riens". On est conduit, par deschemins souvent inattendus, à une visite nouvelle de l'édifice ouplutôt, du chantier kantien. Kant avec Lebrun et donc Kant sanskantisme ; Kant pour ceux qui aiment lire et philosopher au plusprès de ce qu'ils lisent.