Laïcité 1905-2005, entre passion et raison

December 9, 2020
Laïcité 1905-2005, entre passion et raison

La laïcité instituée par la loi de 1905 n'a rien d'un longfleuve tranquille. On croit le débat apaisé, terminé même, et denouveau il renaît, souvent là où on ne l'attendait pas... Commentexpliquer tant de malentendus, de divergences, de conflits, dehaines parfois, suivis d'apaisements et même d'oublis ? Sansquitter le terrain du débat social, Jean Baubérot propose unelecture d'historien et de sociologue pour comprendre l'origined'une "passion française", ses rebondissements, ses querelles etses mutations au cours d'un siècle. N'en déplaise à ceux quivoudraient en faire une statue figée dans le marbre, la "laïcité"est une réalité vivante, complexe, toujours recommencée, en proieaux contradictions de l'histoire et peut-être aussi à l'usure dutemps. Dès le départ, le "camp laïque" était divisé surl'interprétation et la portée de la loi de séparation : ce ne serapas sans conséquences. A-t-on ensuite assez tenu compte des droitsde l'homme (et de la femme) ? La laïcité ne s'est-elle paselle-même laïcisée en chemin ? Ne se trouve-t-elle pas atteinte, aumême titre que les religions, par l'individualisme de notre époque,la crise des institutions, les transformations de l'État-nation ?Autant de questions nouvelles qui se posent. Leur prise en compterenforcerait l'universalité de cette "invention française", quipourrait même, à l'inverse de l'anticléricalisme selon Gambetta,devenir un "article d'exportation".